Saint Paulet de Caisson est connu depuis la préhistoire (de nombreux silex taillés ont été inventoriés autour du village).

Le village a été occupé par les romains où les vestiges d’une villa ont été trouvés ainsi qu’une stèle funéraire de Rufus Marcellinus, le plus ancien Saint Paulétois connu.

Au IX siècle, Saint Paulet de Caisson dépend du Comté d’Uzès et de la viguerie de Caisson.

C’est en 1203, que la Chartreuse de Valbonne est construite.

Suite à la guerre de Cent ans, les Seigneurs de Saint Paulet font bâtir, en 1385, un rempart qui donnera son aspect circulaire au village.

 

En 1790, les chartreux quittent  Valbonne et les richesses du monastère sont confisquées par les révolutionnaires.

Ils reviennent en 1836 en rachetant leur ancienne propriété et installent dans le village une école. Mais en 1901, la séparation de l’Eglise et de l’Etat les pousse vers un exil définitif.

 

 

 

Saint Paulet de Caisson va connaître un véritable essor dès le début du XIX siècle grâce à l’exploitation du gisement de lignite. C’est en décembre 1962, que le dernier wagonnet de lignite quitte la mine scellant son abandon définitif.